Cultur'Art/Design/France/Newbie

Réflexion: De ma perception du Design… #BiennaleDesign13

Design Saint-Etienne 2013Rendez vous à 09h00, parking de l’hôtel Mercure, Lyon Perrache. Le groupe Orange Centre-Est avait convié la presse pour la visite inaugurale de la biennale internationale du Design 2013 à Saint-Étienne. J’y étais, sur invitation de Catherine (Cervoni), je venais de faire sa connaissance, elle était à l’image de nos conversations sur Twitter, souriante, fashion et design dans l’organisation de ce déplacement matinal, dans ce car affrété par Orange dans lequel nous avons pris place. Belle journée en perspective en dépit du mauvais temps sur Lyon et sa région.

Dans le car, une séance d’auto-présentation avec détails de nos supports (blogs, presse papier et autres médias). Des blogs designs, des spécialistes de la mode et de la création et, un intrus, moi. Timidement, « Coucou! C’est moi! Mon blog « Netité » n’est pas un blog design, alors pas du tout! Enfin, juste un tout p’tit peu… ». Inviter un blogueur politique (mais pas que), fallait oser. On va dire que Catherine a bon goût.

Dès notre arrivée à Saint-Étienne, belle réception par le vent glacial de la Cité du Design qui remplissait bien son rôle de comité d’accueil, très vite remplacé par les charmantes hôtesses du pôle Presse. Distribution de badge VIP Presse et de plein de trucs que personne ne lit dans ce genre d’évènement. Le sac Biennale-Design2013 couleur orange faisait penser à l’université d’hiver du Modem ou du groupe « Orange », partenaire du Salon qui n’en demandait pas tant.

Dans les dédales de ces anciennes usines de fabrication d’armes, des exposants, des objets structurés autour du thème de l’empathie. Fallait se poser mentalement, prendre le temps de plonger dans la féerie de la création qui s’offrait à nous, suivre les explications l’œil rivé sur le smartphone qui désormais fait appareil photo, les bras encombrés par les cadeaux presse de bienvenue, difficile. En l’absence d’une bonne couverture réseau  3G, le Edge à l’intérieur de cette bâtisse de pierre  datant de 1864, rendait impossible le partage photo via Twitter. Donc, pas de live-tweete, une occupation en moins, le temps de profiter de la visite hors connection. Immersion totale dans EmpathieCity

image (3)

1. Première approche via l’homme androïde…

Et nous voici déjà sur les traces de l’Homme machine, pour une première approche du design. S’imaginer «androïde», se mettre à la place de l’animal. Car, c’est de l’intérieur de l’animal que l’on on peut chercher des concepts originaux pour le design. Copier l’animal? Non, s’en inspirer tout simplement, réinvestir les mythes pour découvrir l’animal comme révélateur de l’inspiration. Sans le copier, s’y référer mais avec empathie, pour redécouvrir notre relation à l’autre.

Plus loin, à peine sortie de l’animal, on redevient « humain », pour une immersion dans l’infiniment petit, dans le Nano ordinaire. La visite devient réflexion philosophique, Légère surchauffe des neurones, très utile dans ces allées glaciales. On change de paradigme pour des artefacts peu energivores. En nanomatic, la conception des objets intègre par exemple la chaleur corporelle comme source d’énergie. Oui, comment utiliser notre énergie corporelle pendant le sommeil pour une utilisation au réveil (lumière d’ambiance, réveil en musique etc.).

Design metal (3)

Le Design devient  univers de la singularité créative, il est conceptuel, fonctionnel et peut être numérique. Dans ce parcours-design, on avance à pas de géant. Il fallait aussi prévoir le futur, s’imaginer en 2045 avec des ordinateurs plus intelligents que les humains. Dans ce monde du désigner, comme des randonneurs en quête de sensations fortes, on passe sans difficultés sous la « cascade de tweet« , [les hashtags retenus sont des onomatopées] avec au loin, le murmures des réseaux sociaux, dans cette création réelle à partir de nos données sur le web (tweeter, FB, Google+) etc. Sur les écrans de nos tablettes, s’afficheront notre bilan.net avec géolocalisation. Demain se dessine aujourd’hui

Le Design devient objet-geek en embarquant les nouvelles technologies. On se monitore, souvent à l’insu de son plein gré, pour une réalité toujours augmentée. Le design devient alors conceptuel avec implication de l’utilisateur, pour un résultat configurable par nous. Design,  Empathie technologique, pour des objets du quotidien interconnectés…

photo

2. Design, innovation et glissement vers l’immatériel

A l’origine conceptuel, basé sur des formes élaborées, je pense que le design glisse de plus en plus vers l’immatériel. Il épouse la philosophie de l’objet, dépasse la simple application du nombre d’or dans l’esthétique visuelle, englobe l’objet dans une réflexion globale, pour une livraison dans un écrin invisible, procurant chez l’utilisateur une sensation de bien-être. Fils discret de l’innovation du 19ème siècle, frère aîné du chic des années folles, le design cherche, je crois, l’éveil d’autres sens que la vue ou le toucher. L’imperceptible devient champ de création, c’est par exemple le cas des environnements graphiques de nos objets informaGeeks: interfaces de navigation, les systèmes d’exploitations des tablettes et smartphones, les logiciels et autres produits numériques. Autres exemples, la freebox dessinée par Phillipe Starck, les AppleStores, voire les habitacles de voiture, etc…

image (2)

Le design est donc réflexion, il peut se matérialiser par des formes simples ou élaborées, il est aussi immatériel, car il existe des fois dans la seule perception de l’utilisateur, il nous échappe visuellement tout en étant présent. Le design s’imprègne de l’art, du contemporain. Il est architecture, conçoit notre présent, et dessine avec empathie les contours de notre futur.

Il était, il est et peut être sera-t-il…

Guy-Alain BEMBELLY, Saint-Etienne, le 16 Mars 2013.

Advertisements

3 réflexions sur “Réflexion: De ma perception du Design… #BiennaleDesign13

  1. Bonjour, belle découverte que votre article, je n’ai pas eu trop de mal à tweeter le jour de notre visite et j’ai ensuite découvert lors d’une conférence la seconde semaine qu’il y avait un wifi open, il faut dire qu’il pourrait le signaler. Bon Week-end )))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s